Liturgie des heures - Vêpres

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2020
  1. V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

  2. Esprit comme une sève
    irriguant le corps de Marie,
    Esprit comme une sève
    irriguant le tronc de ton peuple,
    tu féconderas notre peu de foi.

    R/ Souffle de Dieu, donne le jour,
    Souffle de Dieu, donne la vie !

    Esprit comme le feu
    élevant la voix des prophètes,
    Esprit comme le feu
    relevant Jésus de la mort,
    tu l'emporteras sur notre péché.

    Esprit comme le vent,
    nous ne savons pas d'où tu viens,
    Esprit comme le vent,
    nous ne savons pas où tu vas,
    tu nous donneras de ta liberté.

    Esprit comme le vin,
    nous tenons de toi notre soif,
    Esprit comme le vin,
    nous tenons de toi notre espoir,
    tu nous rythmeras la fraternité.

  3. Une lumière a surgi, tous les humbles ont été relevés, alléluia.

  4. 1 Vers toi j’ai les yeux levés,
    vers toi qui es au ciel.

    2 Comme les yeux de l’esclave
       vers la main de son maître, +
    comme les yeux de la servante
       vers la main de sa maîtresse, *
    nos yeux, levés vers le Seigneur notre Dieu,
       attendent sa pitié.

    3 Pitié pour nous, Seigneur, pitié pour nous :
    notre âme est rassasiée de mépris.

    4 C’en est trop,
       nous sommes rassasiés *
    du rire des satisfaits,
       du mépris des orgueilleux !

  5. Le filet s’est rompu, nous sommes libres, alléluia.

  6. 1 Sans le Seigneur qui était pour nous,
    – qu’Israël le redise – +
    2 sans le Seigneur qui était pour nous
    quand des hommes nous assaillirent, *
    3 alors ils nous avalaient tout vivants,
    dans le feu de leur colère.

    4 Alors le flot passait sur nous,
    le torrent nous submergeait ; *
    5 alors nous étions submergés
    par les flots en furie.

    6 Béni soit le Seigneur *
    qui n’a pas fait de nous
    la proie de leurs dents !

    7 Comme un oiseau, nous avons échappé
    au filet du chasseur ; *
    le filet s’est rompu :
    nous avons échappé.

    8 Notre secours est le nom du Seigneur *
    qui a fait le ciel et la terre.
  7. Béni sois-tu, notre Père, qui nous as bénis dans le Christ !

  8. 3 Qu'il soit béni, le Dieu et Père
    de notre Seigneur, Jésus, le Christ !

    Il nous a bénis et comblés
       des bénédictions de l'Esprit, *
    au ciel, dans le Christ.

    4 Il nous a choisis, dans le Christ,
       avant que le monde fût créé, *
    pour être saints et sans péchés devant sa face
       grâce à son amour.

    5 Il nous a prédestinés
       à être, pour lui, des fils adoptifs *
    par Jésus, le Christ.

    Ainsi l'a voulu sa bonté,
    6  à la louange de gloire de sa grâce, *
    la grâce qu'il nous a faite
       dans le Fils bien-aimé.

    7 En lui, par son sang, *
    nous avons le rachat,
       le pardon des péchés.

    8 C'est la richesse de sa grâce
       dont il déborde jusqu'à nous *
    en toute intelligence et sagesse.

    9 Il nous dévoile ainsi le mystère de sa volonté, *
    selon que sa bonté l'avait prévu dans le Christ :

    10 pour mener les temps à leur plénitude, +
    récapituler toutes choses dans le Christ, *
    celles du ciel et celles de la terre.

  9. Tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu. L’Esprit que vous avez reçu ne fait pas de vous des esclaves, des gens qui ont encore peur ; c’est un Esprit qui fait de vous des fils ; poussés par cet Esprit, nous crions vers le Père en l’appelant : « Abba ! » C’est donc l’Esprit Saint lui-même qui affirme à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Puisque nous sommes ses enfants, nous sommes aussi ses héritiers ; héritiers de Dieu, héritiers avec le Christ, à condition de souffrir avec lui pour être avec lui dans la gloire.
  10. R/ Toi, la source des eaux vives,
    Esprit le Dieu pour notre terre,
    Comment es-tu
    La soif que rien n’apaise ?


  11. L’Esprit de vérité demeure auprès de vous, il est en vous. Alléluia.

  12. 47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent ;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

  13. Nous ne savons pas prier comme il faut ;
    demandons au Christ que son Esprit nous enseigne :


    R/

    Exauce-nous, Seigneur de gloire !


    Ô Christ, Tête du Corps qui est l’Église,
    — donne-lui d’être un reflet de ta lumière au milieu des hommes.


    Toi, notre Pasteur éternel, accorde le discernement aux pasteurs que tu as choisis :
    — qu’ils conduisent ton peuple dans la vérité.


    Tu as été conçu de la Vierge Marie dans l’ombre de l’Esprit,
    — garde fidèles à ton amour ceux qui vivent le célibat consacré.


    Toi, le Maître de tout, riche en miséricorde, 
    — viens au secours des pauvres de la terre.


    Toi qui t’es appauvri pour nous enrichir, 
    — donne-nous l’esprit de partage.

    Toi, le Fils éternel du Père,
    — fais entrer nos frères défunts dans la pleine liberté des enfants de Dieu.


  14. Seigneur, nous t’en prions : que descende sur nous la force de l’Esprit Saint pour que nous puissions discerner ta volonté et l’accomplir tout au long de notre vie.