Liturgie des heures - Vêpres

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2018
  1. V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

  2. À la mesure sans mesure
    De ton immensité,
    Tu nous manques, Seigneur.
    Dans le tréfonds de notre cœur
    Ta place reste marquée
    Comme un grand vide, une blessure.

    À l’infini de ta présence
    Le monde est allusion,
    Car tes mains l’ont formé.
    Mais il gémit, en exilé,
    Et crie sa désolation
    De n’éprouver que ton silence.

    Dans le tourment de ton absence,
    C’est toi déjà, Seigneur,
    Qui nous as rencontrés.
    Tu n’es jamais un étranger,
    Mais l’hôte plus intérieur
    Qui se révèle en transparence.

    Cachés au creux de ton mystère,
    Nous te reconnaissons
    Sans jamais te saisir.
    Le pauvre seul peut t’accueillir,
    D’un cœur brûlé d’attention,
    Les yeux tournés vers ta lumière.
  3. Qui sème dans les larmes moissonne dans la joie.

  4. 1 Quand le Seigneur ramena les captifs à Sion,*
    nous étions comme en rêve !

    2 Alors notre bouche était pleine de rires,
       nous poussions des cris de joie ; +
    alors on disait parmi les nations :
       « Quelles merveilles fait pour eux le Seigneur ! » *
    3 Quelles merveilles le Seigneur fit pour nous :
       nous étions en grande fête !

    4 Ramène, Seigneur, nos captifs,
    comme les torrents au désert.

    5 Qui sème dans les larmes
       moissonne dans la joie : +
    6 il s’en va, il s’en va en pleurant,
       il jette la semence ; *
    il s’en vient, il s’en vient dans la joie,
       il rapporte les gerbes.

  5. Que le Seigneur nous bâtisse la maison et garde la ville.

  6. 1 Si le Seigneur ne bâtit la maison,
    les bâtisseurs travaillent en vain ; *
    si le Seigneur ne garde la ville,
    c’est en vain que veillent les gardes.

    2 En vain tu devances le jour,
    tu retardes le moment de ton repos, +
    tu manges un pain de douleur : *
    Dieu comble son bien-aimé quand il dort.

    3 Des fils, voilà ce que donne le Seigneur,
    des enfants, la récompense qu’il accorde ; *
    4 comme des flèches aux mains d’un guerrier,
    ainsi les fils de la jeunesse.

    5 Heureux l’homme vaillant
    qui a garni son carquois de telles armes ! *
    S’ils affrontent leurs ennemis sur la place,
    ils ne seront pas humiliés.
  7. Tout vient de lui, tout est pour lui, tout est en lui ! Gloire à Dieu dans les siècles !

  8. 12 Rendons grâce à Dieu le Père, +
    lui qui nous a donné
       d'avoir part à l'héritage des saints, *
    dans la lumière.

    13 Nous arrachant à la puissance des ténèbres, +
    il nous a placés
       dans le Royaume de son Fils bien-aimé : *
    14 en lui nous avons le rachat,
    le pardon des péchés.

    15 Il est l'image du Dieu invisible, +
    le premier-né, avant toute créature : *
    16 en lui, tout fut créé,
       dans le ciel et sur la terre.

    Les êtres visibles et invisibles, +
    puissances, principautés,
       souverainetés, dominations, *
    tout est créé par lui et pour lui.

    17 Il est avant toute chose,
    et tout subsiste en lui.

    18 Il est aussi la tête du corps, la tête de l'Église : +
    c'est lui le commencement,
       le premier-né d'entre les morts, *
    afin qu'il ait en tout la primauté.

    19 Car Dieu a jugé bon
       qu'habite en lui toute plénitude *
    20 et que tout, par le Christ,
       lui soit enfin réconcilié,

    faisant la paix par le sang de sa Croix, *
    la paix pour tous les êtres
       sur la terre et dans le ciel.

  9. Gloire à celui qui a le pouvoir de réaliser en nous par sa puissance infiniment plus que nous ne pouvons demander ou même imaginer, gloire à lui dans l’Église et dans le Christ Jésus pour toutes les générations dans les siècles des siècles. Amen.
  10. R/ Gloire au Père de Jésus :


    * Gloire à notre Dieu !


    V/ Lui, le premier, nous a aimés. *


    V/ Il nous a délivrés de nos péchés.*


    V/ Il nous offre l’héritage des fils. *


    Gloire au Père de Jésus. *


  11. Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise !

  12. 47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

  13. En proclamant Jésus « Seigneur », adressons-lui nos demandes :

    Ô Christ, tu nous appelles à combattre pour ton règne,
    — arme-nous de patience et de douceur,


    R/

    Par la force de ton Esprit.


    Tu envoies des disciples préparer la route devant toi ;
    — donne-leur d’annoncer l’Évangile avec assurance,


    Toi qui inspires à tant d’hommes et de femmes de te consacrer leur vie,
    — accorde-leur de te suivre jusqu’au bout,


    Maître et Seigneur, tu as lavé les pieds de tes disciples ;
    — révèle-toi en ceux qui servent leurs frères,


    Fils du Dieu vivant, nous confions à ta miséricorde ceux que nous pleurons ;
    — toi qui as fait sortir Lazare de son tombeau,


  14. Écoute, Seigneur, la voix de ton Église en prière, pardonne-lui, crée en elle un cœur pur : qu’elle soit généreuse à te servir et toujours plus sûre de toi.