Liturgie des heures - Vêpres

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2022
  1. V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

  2. Esprit comme une sève
    irriguant le corps de Marie,
    Esprit comme une sève
    irriguant le tronc de ton peuple,
    tu féconderas notre peu de foi.

    R/ Souffle de Dieu, donne le jour,
    Souffle de Dieu, donne la vie !

    Esprit comme le feu
    élevant la voix des prophètes,
    Esprit comme le feu
    relevant Jésus de la mort,
    tu l'emporteras sur notre péché.

    Esprit comme le vent,
    nous ne savons pas d'où tu viens,
    Esprit comme le vent,
    nous ne savons pas où tu vas,
    tu nous donneras de ta liberté.

    Esprit comme le vin,
    nous tenons de toi notre soif,
    Esprit comme le vin,
    nous tenons de toi notre espoir,
    tu nous rythmeras la fraternité.

  3. Seigneur exalté dans les cieux, de la poussière tu relèves le faible, alléluia.

  4. 1 Louez, serviteurs du Seigneur,
    louez le nom du Seigneur !
    2 Béni soit le nom du Seigneur,
    maintenant et pour les siècles des siècles !
    3 Du levant au couchant du soleil,
    loué soit le nom du Seigneur !

    4 Le Seigneur domine tous les peuples,
    sa gloire domine les cieux.
    5 Qui est semblable au Seigneur notre Dieu ?
    Lui, il siège là-haut.
    6 Mais il abaisse son regard
    vers le ciel et vers la terre.

    7 De la poussière il relève le faible,
    il retire le pauvre de la cendre
    8 pour qu'il siège parmi les princes,
    parmi les princes de son peuple.
    9 Il installe en sa maison la femme stérile,
    heureuse mère au milieu de ses fils.
  5. Seigneur, tu as brisé mes chaînes, je t’offrirai le sacrifice de louange, alléluia.

  6. 10 Je crois, et je parlerai,
    moi qui ai beaucoup souffert,
    11 moi qui ai dit dans mon trouble :
    « L'homme n'est que mensonge. »

    12 Comment rendrai-je au Seigneur
    tout le bien qu'il m'a fait ?
    13 J'élèverai la coupe du salut,
    j'invoquerai le nom du Seigneur.
    14 Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
    oui, devant tout son peuple !

    15 Il en coûte au Seigneur
    de voir mourir les siens !
    16 Ne suis-je pas, Seigneur, ton serviteur,
       ton serviteur, le fils de ta servante, *
    moi, dont tu brisas les chaînes ?

    17 Je t'offrirai le sacrifice d'action de grâce,
    j'invoquerai le nom du Seigneur.
    18 Je tiendrai mes promesses au Seigneur,
    oui, devant tout son peuple,
    19 à l'entrée de la maison du Seigneur,
    au milieu de Jérusalem !

  7. Par les souffrances de sa passion, le Fils de Dieu apprit l’obéissance. Pour tous ceux qui lui obéissent, il est la source du salut, alléluia.

  8. 6 Le Christ Jésus, +
    ayant la condition de Dieu, *
    ne retint pas jalousement
    le rang qui l'égalait à Dieu.
    7 Mais il s'est anéanti, *
    prenant la condition de serviteur.

    Devenu semblable aux hommes, +
    reconnu homme à son aspect, *
    8 il s'est abaissé,
    devenant obéissant jusqu'à la mort, *
    et la mort de la croix.

    9 C'est pourquoi Dieu l'a exalté : *
    il l'a doté du Nom
    qui est au-dessus de tout nom,

    10 afin qu'au nom de Jésus
    tout genou fléchisse *
    au ciel, sur terre et aux enfers,

    11  et que toute langue proclame :
    « Jésus Christ est Seigneur » *
    à la gloire de Dieu le Père.
  9. C’est vous qui êtes la race choisie, le sacerdoce royal, la nation sainte, le peuple qui appartient à Dieu ; vous êtes donc chargés d’annoncer les merveilles de celui qui vous a appelés des ténèbres à son admirable lumière. Car autrefois vous n’étiez pas son peuple, mais aujourd’hui vous êtes le peuple de Dieu. Vous étiez privés d’amour, mais aujourd’hui Dieu vous a montré son amour.
  10. R/ Toi, l’amour qui fais le monde,
    Esprit de Dieu pour notre terre,
    Comment es-tu
    Le souffle qui disperse ?


  11. Je ne vous laisserai pas orphelins : je m’en vais et je viens à vous, votre cœur se réjouira. Alléluia.

  12. 47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent ;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

  13. Bénissons le Christ, sur qui l’Esprit Saint est descendu comme une colombe :


    R/

    Exauce-nous, Seigneur de gloire.


    Envoie, Seigneur Jésus, l’Esprit que tu as promis : 
    — qu’il rajeunisse ton Église.


    Que toutes les nations célèbrent en toi l’Envoyé de Dieu,
    — et qu’Israël reconnaisse que tu l’as visité.


    Toi qui fais toutes choses nouvelles,
    — éloigne de nous ce qui contriste l’Esprit Saint.


    Toi qui remettras à ton Père l’univers enfin réconcilié,
    — rassemble les hommes dans l’unité de l’Esprit.


    Que ton Esprit habite en nous : 
    — qu’il vivifie nos âmes et ressuscite nos corps.


  14. Entends notre prière, Seigneur : nous croyons que le Sauveur des hommes est auprès de toi dans la gloire ; fais-nous croire aussi qu’il est encore avec nous jusqu’à la fin des temps, comme il nous l’a promis. Lui qui règne.