Liturgie des heures - Vêpres

(c) Association Épiscopale Liturgique pour les pays francophones - 2019
  1. V/ Dieu, viens à mon aide,
    R/ Seigneur, à notre secours.

    Gloire au Père, et au Fils et au Saint-Esprit,
    au Dieu qui est, qui était et qui vient,
    pour les siècles des siècles.
    Amen. (Alléluia.)

  2. Jour de Résurrection !
    Peuples, rayonnons de joie !
    C'est la Pâque, la Pâque du Seigneur !
    Le Christ Dieu nous conduit
    de la mort à la vie,
    de la terre aux cieux,
    et nous chantons sa victoire :

    R/ Christ est ressuscité d'entre les morts !
    Par la mort, il a détruit la mort !
    À ceux qui sont au tombeau,
    Il accorde la vie !

    Que le ciel se réjouisse,
    que la terre soit en fête,
    que soit dans l'allégresse
    le monde visible et invisible,
    car le Christ est ressuscité,
    lui, la joie éternelle :

    La destruction de la mort, célébrons-la,
    et la ruine de l'enfer.
    Louons l'auteur
    d'une vie neuve et immortelle,
    le Dieu unique de nos pères,
    le Béni, le Glorieux :

    Ô Pâque grande et toute sainte, ô Christ,
    Ô Sagesse, ô Verbe de Dieu, ô Force,
    fais que nous te soyons unis
    en parfaite vérité,
    au jour sans fin de ton Royaume :

    Une Pâque sacrée nous est apparue :
    Pâque nouvelle et sainte, Pâque mystique,
    Pâque très pure, Pâque du Christ, notre Sauveur,
    Pâque immaculée, Pâque grandiose,
    Pâque des croyants,
    Pâque qui sanctifie les fidèles,
    Pâque qui ouvre le Paradis :

    Voici le jour de la Résurrection !
    En cette solennité, rayonnons de joie.
    Embrassons-nous les uns les autres.
    À ceux même qui nous haïssent, disons : Frères !
    Pardonnons tout à cause de la Résurrection
    et chantons :

    R/ Christ est ressuscité d'entre les morts !
    Par la mort, il a détruit la mort !
    À ceux qui sont au tombeau,
    Il accorde la vie !

  3. Par la puissance de Dieu, tu es chef et sauveur de ton peuple, alléluia.

  4. 1 Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;
       de qui aurais-je crainte ? *
    Le Seigneur est le rempart de ma vie ;
       devant qui tremblerais-je ?

    2 Si des méchants s'avancent contre moi
       pour me déchirer, +
    ce sont eux, mes ennemis, mes adversaires, *
       qui perdent pied et succombent.

    3 Qu'une armée se déploie devant moi,
       mon cœur est sans crainte ; *
    que la bataille s'engage contre moi,
       je garde confiance.

    4 J'ai demandé une chose au Seigneur,
       la seule que je cherche : +
    habiter la maison du Seigneur
       tous les jours de ma vie, *
    pour admirer le Seigneur dans sa beauté
       et m'attacher à son temple.

    5 Oui, il me réserve un lieu sûr
       au jour du malheur ; +
    il me cache au plus secret de sa tente,
       il m'élève sur le roc. *
    6 Maintenant je relève la tête
       devant mes ennemis.

    J'irai célébrer dans sa tente
       le sacrifice d'ovation ; *
    je chanterai, je fêterai le Seigneur.

  5. Je le crois : je verrai la bonté du Seigneur sur la terre des vivants, alléluia.

  6. 7 Écoute, Seigneur, je t'appelle ! *
       Pitié ! Réponds-moi !
    8 Mon cœur m'a redit ta parole :
       « Cherchez ma face. » *
    9 C'est ta face, Seigneur, que je cherche :
       ne me cache pas ta face.

    N'écarte pas ton serviteur avec colère : *
       tu restes mon secours.
    Ne me laisse pas, ne m'abandonne pas,
       Dieu, mon salut ! *
    10 Mon père et ma mère m'abandonnent ;
       le Seigneur me reçoit.

    11 Enseigne-moi ton chemin, Seigneur, *
    conduis-moi par des routes sûres,
       malgré ceux qui me guettent.

    12 Ne me livre pas à la merci de l'adversaire : *
    contre moi se sont levés de faux témoins
       qui soufflent la violence.

    13 Mais j'en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
       sur la terre des vivants. *
    14 « Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
       espère le Seigneur. »

  7. Tout vient de lui, tout est pour lui, tout est en lui ! Gloire à Dieu dans les siècles !

  8. 12 Rendons grâce à Dieu le Père, +
    lui qui nous a donné
       d'avoir part à l'héritage des saints, *
    dans la lumière.

    13 Nous arrachant à la puissance des ténèbres, +
    il nous a placés
       dans le Royaume de son Fils bien-aimé : *
    14 en lui nous avons le rachat,
    le pardon des péchés.

    15 Il est l'image du Dieu invisible, +
    le premier-né, avant toute créature : *
    16 en lui, tout fut créé,
       dans le ciel et sur la terre.

    Les êtres visibles et invisibles, +
    puissances, principautés,
       souverainetés, dominations, *
    tout est créé par lui et pour lui.

    17 Il est avant toute chose,
    et tout subsiste en lui.

    18 Il est aussi la tête du corps, la tête de l'Église : +
    c'est lui le commencement,
       le premier-né d'entre les morts, *
    afin qu'il ait en tout la primauté.

    19 Car Dieu a jugé bon
       qu'habite en lui toute plénitude *
    20 et que tout, par le Christ,
       lui soit enfin réconcilié,

    faisant la paix par le sang de sa Croix, *
    la paix pour tous les êtres
       sur la terre et dans le ciel.

  9. Jésus, puisqu’il demeure éternellement, possède le sacerdoce qui ne passe pas. C’est pourquoi il est en mesure de sauver d’une manière définitive ceux qui s’avancent vers Dieu grâce à lui, car il vit pour toujours, afin d’intercéder en leur faveur. C’était bien le grand prêtre qu’il nous fallait : saint, sans tache, sans aucune faute ; séparé maintenant des pécheurs, il est désormais plus haut que les cieux. Il n’a pas besoin, comme les autres grands prêtres, d’offrir chaque jour des sacrifices, d’abord pour ses péchés personnels, puis pour ceux du peuple ; cela, il l’a fait une fois pour toutes en s’offrant lui-même.
  10. R/ Jésus, tu es prêtre pour l’éternité !


    V/ Par la puissance de ta vie, R/


    V/ Par ton inlassable intercession, R/


    V/ Par l’offrande de toi-même, R/


  11. Si vous demeurez en moi, si ma parole demeure en vous, tout ce que vous demanderez vous sera donné. Alléluia.

  12. 47 Mon âme exalte le Seigneur,
    exulte mon esprit en Dieu, mon Sauveur !

    48 Il s'est penché sur son humble servante ;
    désormais, tous les âges me diront bienheureuse.

    49 Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
    Saint est son nom !

    50 Son amour s'étend d'âge en âge
    sur ceux qui le craignent ;

    51 Déployant la force de son bras,
    il disperse les superbes.

    52 Il renverse les puissants de leurs trônes,
    il élève les humbles.

    53 Il comble de biens les affamés,
    renvoie les riches les mains vides.

    54 Il relève Israël, son serviteur,
    il se souvient de son amour,

    55 de la promesse faite à nos pères,
    en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

  13. R/

    Reste avec nous, Seigneur Jésus.


    Toi qui rejoignais sur le chemin d’Emmaüs tes disciples découragés,
    soutiens la foi de ceux qui doutent.


    Toi qui ouvris leur intelligence au sens des Écritures,
    apprends-nous qu’il faut souffrir avec toi pour entrer dans ta gloire.


    Toi qui t’es fait reconnaître à la fraction du pain,
    permets que nos partages révèlent ta présence.


    Toi qui brûles nos cœurs de la joie de Pâques,
    fais qu’elle nous porte vers ceux qui s’éloignent tout tristes.


    Toi le Vivant, qui ne meurs plus,
    donne ta vie à ceux qui ont connu la mort.


  14. Dieu qui aimes l’innocence et la fais recouvrer, oriente vers toi le cœur de tes fidèles : tu les as libérés des ténèbres de l’incroyance, fais qu’ils n’abandonnent jamais la lumière de ta vérité.