Le séminaire en pèlerinage sur les pas de Saint Martin - novembre 2016

Novembre 2016 : en cette année jubilaire au cours de laquelle l’on commémore le 1700e anniversaire de sa naissance, le séminaire part en pèlerinage sur les pas de Saint Martin à Tours puis à Poitiers et à Ligugé : pas seulement une visite de lieux de mémoire et de vieilles pierres, mais occasion de rencontrer des pierres vivantes, témoins d’une vénérable tradition martinienne.

Lancement de notre pèlerinage...

Voilà 1700ans que naquit Martin, bébé aux boucles brunes qui deviendra, par obligation et non par vocation, un soldat romain. Puis, contre l’avis de son père, il se convertira, à l’âge de dix ans, au christianisme.

séminaristes Un vendredi de novembre 2016 sur le porche de la cathédrale Saint Gatien de Tours, le ciel est gris ; malgré cela, une foule se presse sur le parvis de ce bel édifice, où le mystère qui l’habite ne demande qu’à rayonner à l’extérieur de ses murs séculaires. Puis, cette foule se met en marche vers la basilique Saint Martin avec des lumières dansantes, et le sourire joyeux de ceux qui les portent. Elle chante sans cesse la gloire de Saint Martin qui offrit son manteau (et la moitié encore) à un pauvre transi de froid. Que dire de cette marche ?

J'ai aimé la marche aux luminions qui montrait la présence de Dieu. Grâce à lui, nous avons eu Saint Martin. Pendant cette belle marche, j'ai pu observer que des gens étaient chaleureux et souriants. Nous avons en outre croisé d'autres personnes: certaines étonnées et d'autres mécontentes. D'ailleurs j'ai pu entendre crier "laïcité". Mais cela fut bref et pacifique". Plus tard, à la basilique, vint le temps de l’illumination de la statue de Saint Martin au son des « ressuscito ». Nous étions massés dehors, les regards tournés vers elle, surplombant la basilique. Une image du saint qui non seulement bénit la cité, mais finalement attire vers le ciel !

Enfin, dans la nuit un peu avancée, vers 22h, une vénération des reliques animée par le séminaire d’Orléans, et une nuit d’adoration. Une belle fête populaire.

Dylan Lefevre - Communauté N-D du Chemin - Archidiocèse de Bourges
Michaël Dalian - 3ème année - Diocèse de Nevers


le seminaire en pèlerinage

Table ouverte à l'église Saint Julien de Tours

Un immense banquet dans une église ! Il ne s'agit pas d'Eucharistie mais bien de repas festif pour 500 personnes, qui comprend soupe, salades, viandes, fromages et gâteaux partagés sur des tables dressées, décorées de fleurs et dans l'ambiance d'une animation musicale dans toute la nef. C'est la troisième année que Brigitte Bécard, déléguée épiscopale à la solidarité et à la diaconie de l’archidiocèse de Tours, mobilise dans l'unité, à l'occasion de la fête de Saint Martin, des mouvements très divers pour accueillir toute personne et famille isolée : migrants, sans abris ou personnes blessées par les épreuves de la vie. Au service, on retrouve aussi bien le secours catholique que l'école hôtelière de l’agglo ou d'autres étudiants de Tours, à la fois les scouts et guides de France et les scouts et guides d'Europe, et en même temps les fidèles ordinaires de la paroisse et l'ensemble des prêtres diacres et l'évêque...

saints Tout le monde mange à la même table, mettant entre parenthèses sa condition sociale pour un partage convivial et à égalité, qui permet des découvertes étonnantes comme ce vétéran américain, Logan, qui est devenu objecteur de conscience après avoir fait la guerre en Irak en 2004, qui a beaucoup réfléchi sur les questions que posaient le fait d'être militaire et chrétien : il a trouvé en la figure de Saint Martin un témoin éclairant qui l'a fait venir spécialement en France pour les célébrations du 1700e anniversaire de sa naissance. Pour toutes ces raisons, ce banquet fut pour moi une belle image du Royaume de Dieu, à l'image du banquet eschatologique décrit dans les évangiles.

Vincent Héraud - 5ème année - Congrégation de Jésus et de Marie


le seminaire en pèlerinage

Saint Martin en terres poitevines

En tant que séminariste pour le diocèse de Poitiers, je suis très heureux de partager notre visite sur les lieux de résidence de St Martin dans le Poitou.

Mon archevêque, Mgr Pascal Wintzer, introduit la visite plutôt spirituelle, par le passage de la Porte Sainte, nous invitant à une démarche de demande et d'action de Grâces. Après la déambulation commentée, nous nous recueillons devant l'autel du Très Saint Sacrement. Moment unique, où il me semble que nous mettons réellement nos pas dans ceux des deux hommes, St Hilaire et St Martin, apôtre exemplaire de la Miséricorde. Nous concluons cette halte par la Sainte Messe communautaire dans cette Cathédrale.

Nous prenons alors la direction de la maison-mère des Filles de la Croix-Sœurs de St André, à La Puye, dont le charisme est un parfait écho de celui de St Martin puisqu'il est caractérisé par le souci des périphéries, des pauvres, des malades, de l'éducation religieuse. Les deux figures fondatrices suscitent un vif intérêt pour ce modèle de prêtre diocésain associée à une non moins méritante mère-supérieure. Je retiens quatre points forts à méditer sur le ministère presbytéral :

  • Ne jamais se plaindre, tout est Grâce ;
  • Ne jamais idéaliser le passé, ni craindre le futur, s'engager pleinement dans le temps où le Seigneur nous a placé ;
  • Le ministère pastoral est la science du dépouillement ;
  • Favoriser l'amitié et la charité fraternelle entre prêtres.

Puis nous revenons sur les pas de St Martin...de Ligugé ! La communauté actuelle est pétrie des charismes de St Martin et de Saint Benoît par leur vie monastique ouverte sur le monde à l'image de St Martin (accueil de plus de 5000 âmes chaque année). J'ai été marqué par la formulation du frère témoignant ainsi : « À travers elles, c'est le Christ souffrant-pèlerin que nous recevons et accompagnons, de même nous sommes instruments de la grâce du Christ-guérissant, soignant les âmes et les corps ». Nous aurons ensuite le privilège de visiter l'édifice monacal notamment la crypte gallo-romaine où St Martin priait avec sa communauté. Nous y chantons les louanges du Seigneur en action de Grâces pour le don de St Martin connu dans le monde entier depuis. C'est donc enjoué, ravi des découvertes de la vie du Saint dans mes terres diocésaines que je reviens de ce pèlerinage communautaire.

Benoît Teillet - 1ère année - Archidiocèse de Poitiers


cloitre illuminé