Le mardi 10 mai dernier, le Séminaire d’Orléans était en fête !

Maxence Caputo, l’un des quatre séminaristes de notre diocèse envoyés en formation dans cette maison, célébrait un évènement important dans son cheminement : son rite d’admission. Il était pour cette occasion entouré de Mgr Dollmann qui présida la cérémonie, du Père Bernard Descarpentries, doyen de Douai où est inséré Maxence en paroisse et du Père Pascal Romefort, délégué diocésain pour la formation au ministère (DDFM). Tous ont assisté lors d’une messe, avec les séminaristes, quelques paroissiens et des membres de sa famille à ce premier engagement de Maxence pour l’Église et pour le Christ. Après quoi, tous se sont rassemblés dans le jardin pour un grand repas festif profitant d’une très belle journée ensoleillée.

Mais au fait, qu’est-ce que l’admission ?

Se déroulant dans les dernières années de séminaire, celle de la configuration au Christ, le rite d’admission constitue la première étape dans le parcours d’un séminariste souhaitant devenir prêtre. En annonçant publiquement son intention de poursuivre sa formation et d’enraciner en lui sa volonté de servir l’Église et le Christ, le séminariste est officiellement admis comme candidat au ministère sacerdotal. Ce rite est suivi l’année suivante d’une seconde étape, celle de l’institution au lectorat et à l’acolytat au cours de laquelle le séminariste est solennellement chargé de proclamer la Parole de Dieu lors des offices et d’aider les ministres ordonnés, diacres et prêtres, dans le service de l’autel. Ce second rite ouvre ensuite la voie à l’ordination diaconale du candidat, sur appel de l’évêque, avant de conclure, l’année suivante par l’ordination presbytérale.

Maxence CAPUTO - 3e année - Diocèse de Cambrai

séminariste en 3e annéeadmission d'un séminariste