Le séminaire fête Marie, Notre Dame de l’Espérance

7 octobre 2021, l’Eglise fait mémoire de Notre Dame du Rosaire, l’occasion pour la communauté du séminaire d’Orléans de célébrer Marie, sa sainte patronne.

Cela fait quatre ans cette année que le séminaire d’Orléans est placé sous le patronage de « Notre Dame de l’Espérance », vocable donné en mars 2019 par les évêques des 7 diocèses fondateurs. Et comme il est de coutume dans la maison, ce jour du 7 octobre voit aussi les institutions et les admissions des frères du second cycle. Cette année, au cours de messe en l’honneur de Marie, Notre Dame de l’Espérance, présidé par Mgr Vincent Jordy, archevêque de l’archidiocèse de Tours, trois de nos frères ; Ravaki Warren pour l’archidiocèse de Papeete, Marcdelson Orelus et Louissaint Baptiste, de la société des pères de Saint Jacques, en insertion dans le diocèse d’Orléans, ont été admis parmi les candidats aux sacerdoces.

Le ton de la fête est donné depuis la veille au soir avec les vêpres, après diner, la chapelle est prise d’assaut, comité liturgique, les équipes sacristie et communication travaillent conjointement pour rendre la fête des plus belles et des plus accessibles. Le jour de la fête, la journée est inaugurée par la prière communautaire des laudes, hymnes et psaumes témoignent de l’aspect solennel de cette journée hors de l’ordinaire pour la communauté. La particularité de la fête de cette année c’est qu’elle a été célébrée dans la matinée ; mais la tradition a été intégralement respecter.

Ainsi, les festivités ont été introduites par le père Guillaume, provincial des carmes. Il nous a entretenu pendant une heure et demi sur notre thème d’année : pour une vie d’amitié avec le Christ. Et il nous a rappelé les bases indispensables pour vivre cette amitié. Il nous exhortait dans cette relation d’amitié à considérer le Christ comme :

  • notre frère, une relation fraternelle,
  • notre maitre ; nous invitant à adopter la posture du disciple
  • et considéré le Christ comme époux ; l’aspect nuptial de cette relation exprime ici la communion, une vraie communion qui nous fait honneur mais qui fait surtout honneur au Christ. « L’honneur de l’époux c’est son épouse ».

En somme, il nous invitait à reconnaitre que c’est le Christ qui initie l’amitié et que notre part consistait à renforcir et honorer cette amitié. S’il y a une relation où nous, qui avons choisi le célibat, pouvons envisager l’exclusivité, c’est bien dans la relation d’amitié avec le Christ.

La conférence a été suivie de la messe et d’un festif. Les familles et les proches de nos frères admis étaient également présents, témoignant ainsi de l’amour fraternel que l’on reçoit en Église.

Bonne fête et longue vie au séminaire Notre Dame de l’Esperance

Geraldo Ami - 2e année - Diocèse de Port-Louis

seminariste de 2e annee