Année Notre-Dame du Chemin, recette d’un cocktail

L’ANDC (Année Notre Dame du Chemin) a débuté le 2 Septembre 2020

Nouvelles têtes, nouveaux rythmes, nouvelle vie…

Cette année tente de nous faire découvrir ce qu’est la vie au séminaire. Pas tout à fait propédeutique, pas tout à fait séminaire, c’est une année où la méthodologie et les enseignements s’entremêlent afin de nous accompagner dans ce qui est le cheval de bataille de notre année : le discernement.

Un discernement afin de comprendre, chacun à sa manière, chacun à son rythme, ce que Dieu attend de nous, ce que cet « appel » signifie exactement. Oh, ce n’est pas en un an que nous obtiendrons toutes les réponses – d’après moi le discernement dure toute une vie – mais quand arrivera l’échéance en fin d’année scolaire, nous serons capables de dire "oui je continue et demande mon entrée en 1ère année" ou "non je me sens appelé à autre chose".

Qu’est ce qu’une journée type pour un ANDC ?

Tout d’abord et certainement le plus important, une bonne dose de prière (un ancien barman parle toujours en dosage). Prière communautaire avec les offices, l’eucharistie, l’adoration… La prière personnelle, les oraisons sont autant d’éléments nous permettant de nous reconnecter à ce Dieu qui se fait entendre dans nos silences et nous permet d’être en phase non seulement avec Lui mais également avec nous-même.

Ajoutons à cela une dose de Lectio Divina, une découverte pour beaucoup d’entre nous. Ce temps de partage et de réflexion chaque matin sur un passage de la Parole nous apporte beaucoup et même nous enrichit. Ce moment nous permet de ressentir le Souffle de Dieu émanant de chaque verset, même dans les chapitres les plus arides, mais surtout de comprendre la sensibilité de chacun devant cette Parole.

Pour parfaire ce « Cocktail du Discernement », ajoutez-y plusieurs ingrédients bien distincts :

  • Cours de Credo
  • Cours d’Ecritures Saintes
  • Cours de Spiritualité et d’anthropologie spirituelle

La touche du chef afin que notre cocktail se révèle encore plus, quelques zestes de :

  • Cours de Français
  • Cours sur l’histoire de l’Église dans l’Histoire
  • Lecture d’actualités

Voilà vous disposez de la recette idéale afin de discerner dans les meilleures conditions.

Le Séminaire c’est également la vie en communauté.

Une première pour moi, le gars du Nord. Plus qu’une communauté, je parlerai d’une fraternité. Il règne une atmosphère de soutien et d’entraide qui vous apaise et vous conforte dans votre choix d’être ici. Il n’est point toujours chose aisée de s’adapter à un rythme de vie communautaire, mais tout est mis en place ici pour vous y aider, si bien qu’après 1 mois j’ai comme l’impression d’avoir toujours vécu ici.

Après 15 ans dans la restauration (bar/brasserie), métier prenant mais tellement instructif, surtout sur le plan humain, imaginez la réaction de mon entourage quant à ce nouveau choix de vie. Voilà près de 7 ans que je réfléchis à ma vocation, après une longue période de reniement total de ma foi. J’ai vécu une réelle conversion, un nouveau baptême, une renaissance. Et tout ce cheminement, aidé en grande partie par mon service en équipe funérailles en paroisse, prend vie et trouve tout son sens depuis mon arrivée ici.

Nul ne sait, mis à part Dieu, ce que me réservent les semaines ou les mois à venir mais une chose est certaine : Je vais profiter totalement de cette année qui est, après ma rencontre avec Jésus, la plus belle expérience qu’il m’ait été donné de vivre !

Jean-François Scotée

séminaristes