Entrer dans la connaissance du mystère du Christ

Les études ont pour but de permettre aux séminaristes l'acquisition d'une connaissance et d'une intelligence toujours plus approfondies du mystère de Jésus-Christ et de l'ensemble de la révélation divine, afin d'être à même de l'annoncer fidèlement et d'une manière accessible aux hommes de leur temps.

Il ne s'agit donc pas, d'une simple accumulation de connaissances, mais bien, en harmonie avec les autres composantes de la formation (humaine, spirituelle, pastorale), de l'approfondissement du mystère du Christ et de l'élaboration progressive d'une culture chrétienne, puis théologique, solide et cohérente capable de dialoguer avec les cultures contemporaines.

Le travail intellectuel a donc une dimension éminemment formatrice et spirituelle : il permet aux séminaristes d'affermir et d'entretenir leur relation personnelle à Jésus-Christ.

Les études sont bien sûr progressives. En premier cycle, il s'agit d'acquérir les bases. Le second cycle permet un approfondissement et l'acquisition d'une culture théologique vaste et solide. Quant au troisième cycle, il est orienté vers l'acquisition de compétences théologiques et pratiques nécessaires au ministère pastoral. En fin de parcours, les séminaristes préparent habituellement le baccalauréat canonique de théologie.


séminariste consultant un livre à la bibliothèque

… que les prêtres soient radicalement et totalement plongés dans le mystère du Christ

Jean-Paul II - Je vous donnerai des pasteurs (Pastores dabo vobis) § 18