Témoignage de Gérard Foucan - diocèse de Gaudeloupe - promo CNDC 2003-2004

Mon parcours...

Gérard Foucan

Après une année riche à Notre-Dame du Chemin, j'ai poursuivi ma formation dans le diocèse de Toulouse, en vue du sacerdoce pour mon diocèse de Guadeloupe.

J’ai été institué lecteur le 26 Juin 2009 au séminaire de Toulouse. Le lectorat est le service de la Parole de Dieu. L’acolytat est le service de la prière communautaire et de l’eucharistie. L’acolytat est signifié par la remise au séminariste d’une patène et d’un calice : « Recevez ce pain et cette coupe de vin pour la célébration de l’eucharistie, et montrez-vous digne de servir la table du Seigneur et de l’Eglise ».

Ce qui est important, à travers ces étapes, ce n’est pas ce que je peux faire de plus ni quand est-ce que je serai ordonné. A travers cette étape, l’Eglise m’appelle à avancer au large, à continuer à marcher à la suite de Jésus-Christ vers le sacerdoce.

La célébration d’acolytat fut pour moi un moment grandiose, plein d’émotions. A l’image de l’Eglise universelle, il y a eu aussi des chants français, africains et haïtiens…

Frères et Sœurs chrétiens de Guadeloupe, priez pour moi, priez pour nous séminaristes en formation à Toulouse et dans le diocèse. Soutenons les prêtres, encourageons nos jeunes à choisir la voie du sacerdoce pour le bien de notre église diocésaine, pour le séminaire Oscar Roméro (qui attend ses candidats).


Ce que j'aimerais dire aux jeunes qui se posent la question de l'appel au sacerdoce...

ordination diaconale

J’ai fait ce choix de vie tout simplement par amour de Jésus-Christ. Parce que je pressentais que ce choix me comblerait de bonheur. A ceux qui pensent que mon choix est fou, je réponds, « Je suis fou du Christ et puis c’est comme ça. Le Christ s’est livré pour nous…nous avons à nous donner pour les autres… » Je pense que le monde a plus que jamais besoin d’amour, et qu’en m’engageant ainsi, je serai plus disponible pour aider le peuple de Dieu à grandir en Guadeloupe malgré les difficultés.

Suivre le Christ, d’une façon particulière, en cheminant vers la prêtrise est un choix exaltant. Tout laisser pour suivre le Christ, cela peut paraître surprenant. Mais, il ne s’agit point de sacrifice. On ne devient pas prêtre par esprit de sacrifice, mais parce que Dieu nous indique que cette voie est un chemin de bonheur et d’accomplissement. Jean-Paul II nous dit : « L’Eglise a un immense besoin de prêtres. C’est là une des plus graves urgences qui interpellent les communautés chrétiennes. Jésus n’a pas voulu une Eglise sans prêtres. Si manquent les prêtres, manque Jésus dans le monde, manque son Eucharistie, manque son pardon. Le peuple chrétien ne peut pas accepter avec passivité et indifférence le déclin des vocations ».


J'ai eu la joie d'être ordonné prêtre le 3 juillet 2011 en l'église saint Pierre et saint Paul de Pointe-à-Pitre.



ordination presbyterale

Source : le site du Diocèse de Guadeloupe