Retraite de discernement, une rencontre intérieure

Dimanche 24 mai, les propédeutes de l’ANDC ont fait leur retraite de fin d’année (retraite de discernement). Elle a eu lieu au séminaire, en raison de la fermeture de plusieurs centres de retraite à cause de la situation sanitaire. La retraite a été animée par Sœur Sylvie Robert.

Avant d’entrer en retraite, nous avons célébré l’eucharistie, en ce dimanche de l’Ascension, avec toute la communauté. A la fin de la messe, tous les séminaristes et prêtres ont prié pour nous en nous imposant les mains, et en retour nous (les propédeutes de l’ANDC) avons prié pour eux. Vu que la retraite se déroulait au séminaire, c’était important de démarquer le lieu. Ainsi, j’ai rangé tous mes livres, cahiers, stylos au placard pour mieux me disposer à entrer en retraite. C’est dans le silence que la retraite s’est déroulée.

La retraite fut pour moi une rencontre intérieure avec le Christ.

« ...ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu des nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché du verbe de vie, nous vous l’annonçons » Première lettre de saint Jean (1-4). C’est avec cette même phrase que je vous partage ce que j’ai pu vivre grâce à cette retraite. À travers l’exercice spirituel de St Ignace, par l’Oraison, j’ai pu découvrir comment la Parole de Dieu est vivante et continue à toucher le cœur, notamment le mien. Depuis cette expérience du cœur à cœur avec le Christ, j’ai ressenti cette intimité profonde avec Lui. Il est celui qui m’a écouté, celui qui m’a regardé avec un regard d’amour, il est celui qui m’a parlé et il est devenue cet ami profond, car notre relation n’est plus la même, j’ai appris à le connaître et l’aimer davantage.

Cette phrase de St Jean chapitre 15 verset 15 me rejoint beaucoup après cette belle expérience de la rencontre du Christ : « Je ne vous appelle plus serviteurs, parce que le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; mais je vous appelle amis, parce que je vous ai fait connaître tout ce que j’ai appris de mon Père » me dit encore le Christ.

Nous avons chacun eu notre rythme de prière et nous étions accompagnés par Sœur Sylvie Robert. Grâce à la prière de relecture que je faisais le soir et qui nous a été enseignée par Sœur Sylvie Robert, j’ai pu découvrir les traces de Dieu dans ma vie durant la journée écoulée et lui rendre grâce pour ses merveilles et demander pardon pour le manquement et lui confier avec toute confiance mes projets pour ma journée du lendemain. À table, puisque nous étions séparés de la communauté pour les repas, nous écoutions le récit de la vie du frère Christian de Chergé. A travers ce silence j’ai pu vraiment découvrir les œuvres du Seigneur tout autour de moi. Car, comme disait la Sœur, le Seigneur peut nous parler en dehors de nos oraisons. Il fallait aussi trouver un moment de détente, et en ce qui me concerne je décidai de marcher au bord de la Loire tout en silence en contemplant toutes les créatures de Dieu et lui en rendre grâce.

À la fin nous avons chacun remis au Seigneur ce que nous avons pu vivre tout au long de cette semaine et lui exprimer notre désir de le suivre. La retraite a pris fin le lundi 1er juin et nous avons rejoint la grande communauté le soir pour un dîner festif dans le jardin. Je sors de la retraite tout heureux d’avoir pu connaître plus intimement le Christ et lui présenter ce désir de le suivre avec joie.

Warren Sans Souci

séminariste à genoux priant à la chapelle