Je me présente TEROIATEA Manoarii séminariste pour l’Archidiocèse de Papeete (TAHITI). Pour ma première année en métropole, j’ai eu la joie de pouvoir vivre et fêter Pâques dans le diocèse de Moulin dans l’Allier où je suis actuellement en insertion pastorale, et tout spécialement à Montluçon dans la paroisse de Louise Thérèse.

Ma semaine sainte a débuté par la messe du dimanche des Rameaux, c’était la première fois que je voyais l’église pleine, et que le monde s'empressait pour avoir leurs tiges de rameaux bénis. La semaine s’est enchaînée par la rencontre avec le presbyterium et l’évêque du diocèse de Moulin où j’ai eu la joie de pouvoir connaître les prêtres du diocèse et les diacres permanents avec un temps d’échange et d’enseignement sur le thème « comment vivre les trois jours saints ». Cette journée s'est terminée par la messe chrismale.

Quelle allégresse de voir l’évêque entouré de ses prêtres avec une unité forte et soudée.

La semaine, c’est poursuivi par les préparatifs des célébrations et les confessions.

Le Jeudi Saint était très spécial à la fois avec le lavement des pieds, mais aussi l’institution de l’eucharistie qui signifie la fête du sacerdoce. Ça m’a beaucoup touché de voir les prêtres de la paroisse vivre un temps fraternel avec leur doyenné.

Le Vendredi Saint lors du chemin de croix, j’ai pu découvrir la cité médiévale de Montluçon avec ces petits recoins magnifiques où se cachaient des statuts tels que Sainte-Anne, Saint Joseph, et Sainte-Marie et, que si nous ne faisons pas attention, nous ne pouvons pas les voir. De plus, une joie intérieure m'animait lorsque je voyais cette foule de personnes de différents âges, enfants, jeunes et vieux suivre cette croix avec une Foi profonde, et que les passants avaient encore ce respect de s’incliner devant la croix lorsque celle-ci passait à leur hauteur. C’était la preuve pour moi, que malgré nos différences de religions, le Christ est le Tout-Puissant et qu’il a vraiment donné sa vie pour l’humanité et pas seulement pour les catholiques.

Arrivé le Samedi Saint, le soir de la veillée Pascale, où nous avons célébré dans une seule église, qui rassemblait neuf communautés chrétiennes avec six prêtres, c’était une première pour moi, et pour toute la paroisse après deux ans d’absence de la veillée Pascale dûe au Covid. J’ai pu voir la joie sur les visages des paroissiens, et cette soif de la résurrection du Christ. Le monde était bercé par de magnifiques chants avec une très belle liturgie. Par cette même occasion, nous avons eu l’honneur d’accueillir une nouvelle baptisée (catéchumène). Le dimanche de la résurrection, pour moi venant de la Polynésie est très symbolique, c’est le jour où nous nous rassemblons avec séminaristes et prêtre Tahitien pour partager cette joie de la résurrection autour d’un repas festif et de partage sur la manière dont chacun a vécu leur Semaine Sainte dans leurs paroisses d’insertion.

En résumé, pour une première année en métropole, ce fut une très belle expérience de voir comment les chrétiens de France vivaient, la Semaine Sainte. Ça m’a permis aussi d’avoir une autre vision sur la manière dont se vit la Foi, d’avoir un esprit ouvert et pourquoi nous donnons notre vie au Seigneur et à la Sainte Église.

"La résurrection du Christ, en ce premier jour de la semaine, nous entrons dans une vie nouvelle, une vie de grâce, d’amitié avec le Seigneur.’’

Joyeuses Pâques à chacune et à chacun d’entre vous et que le Christ Ressuscité vous accompagne.

ALLELUIA !!!

Manoarii TEROIATEA - 3ème année - Diocèse de Papeete (Tahiti)

séminariste en 3e année