Deux-cent séminaristes des différents séminaires de France en l’occurrence Bayonne, Strasbourg, Paris, Toulouse, Orléans, Nantes, séminaire des Carmes, Versailles et Namur, la communauté Saint-Martin, Saint-Sulpice, Aix et Arles ; avec leurs supporters dont des prêtres et laïcs amis des séminaires étaient rassemblés à Chatenay-Malabry (Paris) pour l’un des évènements paraliturgiques les plus attendu par tous les séminaires du pays : Le tournoi inter-séminaire de football et de pétanque.

Ce tournoi, de manière traditionnelle, se déroule chaque année. Si les deux années précédentes, la situation sanitaire n’a pas permis le déroulement de cet évènement grandiose, cette année c’est avec amour, passion, volonté, engouement et surtout fraternité que tous et chacun ont pris part à cette activité. Vivre ce moment dans la fraternité était le désir de tous soigneusement énoncé par le recteur du séminaire Saint-Sulpice à l’occasion de la prière d’ouverture du tournoi qui se déroula tout le long de la journée avec trois temps forts : les matchs, la célébration des vêpres et le buffet du soir.

Le tournoi s’est déroulé sur une journée entière avec un temps d’accueil et de première prise de contact dans la matinée puis le déroulement des matchs de football et de pétanque au début de l’après-midi. Sous une température mettant à l’épreuve nos courages, les matchs ont été disputés avec ardeur et passion. Sept minutes par mi-temps ; une minute de pause pour éventuellement changer de tactique de jeux, s’alimenter, s’encourager mais obligatoirement respirer et changer de moitié de terrain ; un total de 15 minutes c’est tout ce dont disposaient les équipes pour défendre leurs séminaires à chaque match. Maillots mouillés, fatigues, crampes et courbatures pour les joueurs ; voix usées et fatiguées pour les supporters, mais surtout joie et bonne humeur pour tout le monde, c’est dans ces états et ambiances que les différents séminaires ont terminé le tournoi, célébrant cette belle journée et les victoires des nantais qui ont remporté la coupe pour le foot, les Orléanais pour la pétanque, avant de poursuivre la fin de la soirée avec la célébration des vêpres et un repas convivial organisés au séminaire Saint Sulpice.

Cette journée, plus que celle d’un simple tournoi, était l’occasion de rencontres et d’échanges formidables, de convivialité et de découvertes mutuelles. Cette expérience sportive n’est pas, en fin de compte, sans intérêt pour notre foi comme a voulu le rappeler le recteur du séminaire de Saint-Sulpice : appelés à être un jour potentiellement ministre dans l’Eglise, s'entraîner, se motiver, s’encourager, innover, fonctionner en équipe bon gré et malgré sont toutes des choses que nous sommes appelés à vivre. Le sport d’équipe, dans ce cas, ne serait pas éloigné d’une certaine image de notre foi de chrétien. « Oui, il est bon, il est doux pour des frères de vivre ensemble et d'être unis ! », cette phrase tirée du psaume 132 par laquelle le recteur du séminaire de Saint-Sulpice nous a permis d’entrer dans la célébration des vêpres serait le plus adapté pour dire la fraternité à la fois désirée et vécue ce jour-là.

Don Menchiny SÉJOURNÉ - 5ème année - Diocèse de Moulins/ Congrégation des Pères de St Jacques

seminariste en 5e annee
Tournoi inter-séminaire de France