« Tout ce qu’il vous dira, faites-le ! »

Une ambiance de fête règne aujourd’hui au séminaire

Dès l’office des laudes, avec les psaumes du dimanche I (psaumes des fêtes et solennités), changement de la couleur liturgique passant du vert (temps ordinaire) au blanc ! Eh oui, nous sommes le 7 octobre 2020 et c’est le jour choisi pour fêter le séminaire Notre-Dame de l’Espérance !

Tous sont heureux de vivre ce temps de fête, en préparant les tables pour le repas festif du soir, dernier rangement et coup de ménage et bien sûr l’installation liturgique de la Collégiale St Aignan pour la messe : fleurs, cierges, encens et même l’évangéliaire !

Eh oui, c’est jour de fête au séminaire, mais aussi un jour d’engagement pour certains. Ce jour quatre séminaristes sont admis parmi les candidats au presbytérat. Et pour l’occasion nous avons la joie d’accueillir Mgr Jean-Pierre Cottanceau, évêque de l’archidiocèse métropolitain de Papeete (Tahiti). Durant la messe, deux tahitiens Tareva Taiti et Marcel Teai (4e année) sont admis pour le diocèse de Papeete. Mais la joie est aussi à Cambrai avec l’admission de Julien Sauvé (5e année), une joie qui résonne aussi dans le diocèse de Nevers avec l’admission de Florent Ringeval (3e année).

L’admission est la première étape du candidat dans sa formation. C’est un premier « oui » en réponse à l’appel que nous fait le Seigneur. Et c’est bien ce que l’Évangile choisi ce jour nous rappelle ; Marie qui suit Jésus lors des noces de Cana et cette parole « Tout ce qu’il vous dira, faites-le ». Cette journée est, je pense, pour les quatre admis, un engagement à la confiance dans la Parole de Dieu qui nous met en mouvement pour le service et l’annonce de la Bonne Nouvelle.

Un « oui » néanmoins qui n’est pas une validation de l’ICP, de points de bonne conduite, de quotas de prières ou autres ; mais un « oui » qui s’inscrit dans notre appel, ainsi que dans le « oui » du discernement avec notre évêque et les formateurs du séminaire. Un « oui » qui nous invite à avancer dans notre parcours : « Ainsi donc, voulez-vous, en réponse à l’appel du Seigneur, poursuivre votre formation pour acquérir la compétence nécessaire au ministère de prêtre ? ». Et ce « oui » qui nous engage, qui s’inscrit sur les quatre piliers de la formation (intellectuelle, spirituelle, pastorale et humaine), est aussi un envoi en mission. Et cet envoi en mission nous permet de commencer notre enracinement au sein de nos diocèses et nous tourne vers le ministère presbytéral : « Voulez-vous développer en vous une ferme disposition à servir le Christ Seigneur et son Corps, qui est l’Église ? »

Quelle belle idée de mettre cet engagement et ce « oui » dans les bras de la Vierge Marie. Elle qui sut avancer dans la confiance, en osant dire « oui ». Je souhaite, à nos quatre admis de l’année, que la Vierge Marie leur donne de toujours mettre leur confiance dans son Fils Jésus, qui nous appelle à le servir Lui et son Église !

séminariste de 3e année

séminaristes autour d'un évêque après leur admission