Sessions de formation inter-séminaires 2018

La première semaine de janvier ont eu lieu des sessions inter-séminaires. Ces rencontres sont généralement centrées sur la dimension humaine de la formation pour le 1er cycle, et sur la dimension pastorale pour le 2nd cycle et l’année diaconale. Petit retour sur ces moments fraternels, en compagnie de nos frères des séminaires de Nantes et de Rennes ainsi que de de la Communauté St Martin.

Les séminaristes de première année des séminaires de Nantes, Rennes, de la Communauté Saint Martin et d’Orléans se sont rendus au séminaire de Nantes pour participer à la traditionnelle session autour du thème de l’affectivité. Ce fut l’occasion de faire connaissance et d’échanger sur nos diocèses et nos formations. Le premier jour, nous avons fait la rencontre de deux docteurs psychiatres. Nous leur avons exprimé quelques problématiques que nous souhaitions voir traitées. Par la suite, nous avons abordé les thèmes des fonctions psychiques, l’évolution affective des personnes depuis leur naissance jusqu'à l’âge adulte, et les théories de l’attachement. Le deuxième jour, nous avons développé les thèmes du refoulement, de l’intention positive, et enfin de la maturité affective. Ce fut une session riche et agréable à vivre.

Christopher SAUNIER, 1ère année, Diocèse de Saint-Claude

Mes frères de deuxième année et moi-même avons suivi une session intitulée « Maturité affective et équilibre de vie », au Centre spirituel eudiste de la Roche du Theil (Bretagne) avec nos confrères des séminaires de Nantes et de Rennes. Cette session entre dans le cadre de notre formation humaine qui est l'un des 4 piliers de notre formation.

L'enjeu de la première journée, assurée par une psychologue clinicienne, était de découvrir l'approche clinicienne de la connaissance de soi, la gestion des ressources et des fragilités propres à chacun ainsi que les voies de progression possibles ou nécessaires. Nous avons également approfondi la question de la solitude, aspect incontournable de la vie dans le célibat d'un prêtre.

Les 2 journées suivantes, animées par une psychiatre et addictologue, nous ont fait comprendre les mécanismes qui mènent l'humain à tomber dans une addiction. Elle nous a aidés à décoder les stratégies psychiques pour prévenir les dérives et adopter une hygiène de vie « chaste », en n'hésitant pas à se faire accompagner.

Personnellement, je réalise combien ce temps pour se poser et entrer dans la complexité de la pâte humaine est un privilège inestimable de notre formation. Le grand atout de cette session a été que les intervenantes ont su mettre leur engagement de foi au profit de leur domaine de compétence, ce qui vient décrisper la relation historique de l'Eglise avec les sciences humaines. J'ai d'autant plus apprécié ce moment, que j'ai revu mes frères de propédeutique de Rennes. Deo Gratias !

Benoit TEILLET, 2ème année, Diocèse de Poitiers


Pour le 2nd cycle et les diacres, la session a eu lieu au sanctuaire Notre-Dame de Montligeon, en Normandie. Nous avons demandé à Sylvain de relire pour nous l’aspect intellectuel et pastoral de ce temps et à Matthieu de relire la dimension fraternelle de cette session.

Du 03 au 06 janvier 2018, les séminaristes du second cycle et de la sixième année se sont retrouvés pour une session inter-séminaire ayant pour thème le rapport Eglise-monde. Ce ne sont pas moins de 90 séminaristes qui se sont retrouvés, venant des séminaires de Nantes, de Caen, d’Orléans et de la communauté Saint-Martin. Plusieurs aspects ont été abordés, je m’arrêterai sur trois d’entre eux.

Nous avons tout d’abord regardé la question des notions d’Eglise et de monde, nous permettant de définir ce qu’est l’Eglise et ce qu’est le monde. Ensuite, nous avons abordé le sujet d’un point de vue philosophique, où les deux intervenants nous ont donné leur point de vue. J’en retiendrai que ce monde dans lequel nous vivons, c’est nous qui le faisons.

Enfin, nous avons observé la question d’un point de vue théologique, où deux biblistes nous ont fait découvrir ce rapport Eglise-monde au travers de la Bible, notamment l’Evangile de Saint Jean et les lettres de Paul.

Pour conclure notre session, nous avons eu la joie d’accueillir Monseigneur Lebrun, évêque de Rouen, qui est venu nous offrir un témoignage, à coeur ouvert, sur la mort du Père Hamel. Pour ma part, Monseigneur Lebrun m’a donné un beau message d’espérance face à ce qui se passe dans notre pays et dans le monde.

Ne cessons pas de prier chaque jour pour la construction d’un monde de paix et de fraternité.

Sylvain HERRGOTT, 5ème année, Diocèse de Besançon

On est le 3 janvier, il fait froid, la chaussée est glissante, la brume ne s’estompe pas, lorsque d’un coup pointent au loin les deux flèches de la basilique de Notre-Dame de Montligeon. C’est à la fois reposés de quelques jours en famille à Noël, et en même temps grisés de reprendre sitôt le chemin des bancs de l’école, que nous arrivons dans ce sanctuaire perdu au milieu des champs normands. Trois jours de conférences nous attendent... mais aussi et surtout une centaine de nos frères séminaristes.

Cette rencontre est pour moi la quatrième de ce type. Depuis que je suis au séminaire d’Orléans, nous nous sommes retrouvés quasiment chaque année avec les séminaristes de Nantes, Rennes et ceux de la communauté Saint-Martin, pour vivre une session de formation inter-séminaires sur quatre jours. Et comme à chaque fois : quelle joie !

Avant d’arriver, nous avons tous cette petite appréhension de se demander qui va-t-on retrouver, si le temps ne va pas nous paraître trop long, s’il va falloir se présenter encore plusieurs fois à travers les classiques banalités d’usage, etc. Et dès le premier repas passé, ces appréhensions tombent. Gaël, Louis-Gabriel, Gaétan, François, Paul-Auguste et tous les autres… ce sont bien eux ! Ils sont tous là ! Les visages ont pris une année de plus, mais toujours aussi rayonnants, heureux et confiants du chemin entrepris. Et ça, ça fait vraiment plaisir !

Même si ce n’est que quelques jours par an, à travers ces sessions, ce sont de vrais liens d’amitié que nous avons su tisser. Et quel plaisir de nous retrouver ainsi.

Anecdotes, souvenirs, partages, prières et franches rigolades… nous sommes déjà samedi, que c’est fini.

Pour moi c’était la dernière session de ce type. snif…
Une nouvelle fois, notre Seigneur nous a fait gouter la joie de son Évangile.
Deo gratias !

Matthieu JASSERON, 5ème année, Diocèse de Sens et Auxerre


Photos de la session à Montligeon