Bons conseils pour guider un chemin de discernement

« Quelle est ma vocation ? » C’est là une question essentielle, sur laquelle il vaut la peine de s’arrêter. Car là se joue la grandeur, la beauté et la fécondité de notre vie entière, non seulement pour nous-mêmes, mais aussi pour le salut du monde. Aussi l’Eglise a-t-elle à cœur d’aider chaque jeune à discerner l’appel de Dieu sur lui.

statue de l'écoute

Voici quelques bons conseils pour guider ton chemin… Ils sont tirés de l’expérience de nombreux chrétiens qui sont passés par là, avant toi, depuis des siècles ! Tu peux leur faire confiance, beaucoup en sont devenus saints...

  • D’abord, prends le temps de te mettre à l’écoute de ce qui se passe en toi. Dieu parle par nos désirs, par les désirs qui montent en nous. C’est de cette manière qu’il nous appelle. Si tu veux découvrir ta vocation, la première chose à faire, c’est de t’arrêter pour te demander : « Qu’est-ce que je désire au fond de moi ? » Si tel désir monte en moi, à quoi correspond-il, et pourquoi revient-il périodiquement dans des circonstances différentes ?
  • Accepte de te mettre sous le regard de Dieu dans la prière régulière. (A toi de trouver le lieu et le moment de la journée qui te conviennent le mieux !) Nourris-toi de sa Parole et de ses sacrements (eucharistie, sacrement de réconciliation). Tu deviendras ainsi un familier du Christ, un véritable ami de Dieu.
  • Cultive les bonnes amitiés, les amitiés spirituelles, celles où l’on s’entraîne mutuellement « vers le bien ». Car l’amitié vraie, fidèle, est essentielle dans la vie. La Parole de Dieu elle-même en témoigne : « Un ami fidèle est un puissant soutien, celui qui en trouve un a trouvé un trésor. Un ami fidèle n'a pas de prix, sa valeur est inestimable. Un ami fidèle est un élixir de vie que découvriront ceux qui craignent le Seigneur. Celui qui craint le Seigneur orientera bien ses amitiés, car son compagnon lui ressemblera. » (Si 6, 14-17). Si tu le désires, n’hésite pas à rejoindre d'autres jeunes qui portent la même question que toi, avec le Service des Vocations de ton diocèse.
  • Quand les bonnes amitiés sont assaisonnées de bonnes lectures… cela peut ouvrir de larges horizons dans ta vie ! Des vies de saints ou autres bons livres spirituels… Tu trouveras en particulier sur ce site des pistes de réflexion sur la vocation dont tu pourras éventuellement reparler avec ton accompagnateur spirituel.
  • Pour éclairer ta route, il est bon que tu sois aidé par une personne d’Eglise en qui tu as confiance, avec qui tu puisses parler très librement. Dans ces moments de choix de vie, on a souvent besoin de l'objectivité, du regard et de la parole d'un autre. Voilà l’enjeu de ce qu’on appelle habituellement « l’accompagnement spirituel ».
  • Enfin, si tu cherches ta vocation, ne perds jamais de vue que c’est pour la trouver un jour ! Car on peut « être en recherche » toute sa vie… sans jamais finalement oser se décider ni engager sa liberté dans un choix de vie. Puisses-tu trouver en toi cette liberté profonde qui te rendra capable, au moment favorable, de répondre à l’appel du Christ ! Souviens-toi alors que la paix et la joie sont les deux fruits d'une bonne décision : une décision pour ton bonheur, c'est sûr... mais aussi, et surtout, pour le bonheur des autres.